Les politiques culturelles, par delà l’événement ?

NOTES INTRODUCTIVES

Christophe Kantcheff

 

Impossible d’ouvrir cette table ronde sur les politiques culturelles sans évoquer l’actualité liée à notre sujet : la baisse significative du budget de la culture. De nombreux secteurs sont touchés, du spectacle vivant à l’action culturelle cinématographique, par exemple.

En outre, la pensée du président de la République en matière de culture a été précisée par celui-ci dans la lettre de mission qu’il a adressée cet été à sa ministre de la culture, Christine Albanel. On y relevait certaines expression comme « rendre compte de la popularité des interventions » ou « obligations de résultats ». Le président exhorte aussi sa ministre à encourager le financement privé de la culture.

Enfin, lors de la présentation de son budget, Christine Albanel a notamment insisté sur le fait qu’il fallait en finir avec « le saupoudrage » pour davantage concentrer les aides publiques.

On peut dès lors s’interroger sur le devenir les politiques culturelles. Devront-elles se soumettre au temps des politiques (puisque ceux-ci seront jugés en fonction de leurs propres résultats) ? Autrement dit seront-elles orientées sur le temps court ? Et auront-elles comme priorité un souci de rentabilité ?

Si le politique est en quête d’un retour sur investissement tant sur le plan économique, médiatique que politique, les politiques culturelles ne risquent-elles pas d’être instrumentalisées ?

Qu’en est-il, dans ces conditions, de ce que l’on nomme la recherche des nouveaux publics, qui s’inscrit dans une préoccupation de démocratisation de la culture ?

Autant de questions qui semblent indiquer que les politiques culturelles n’en ont pas fini avec l’événement (au sens spectaculaire du terme).
Autant de questions que je soumets à nos invités de cette table ronde.


Texte de Christian Ruby, à télécharger en pdf (8 pages) :
Le Déplacement d’une utopie en stratégie par C. Ruby

 

Texte de Karine Delorme, à télécharger en pdf (4 pages) :
Notes pour une intervention par K. Delorme

© 2017 Cipac

Fédération des professionnels de l'art contemporain

Mentions légales - Réalisation : Moon Websites - agence web paris