Présentation

Actes du troisième congrès interprofessionnel de l’art contemporain

L’art, des artistes et des professions, changer les conditions de l’art en France

Nantes, 15 et 16 novembre 2001

Les paroles de ce troisième congrès font ici l’objet d’une restitution littérale. Les échanges, les propositions et les divers points de vue sont énoncés et se présentent comme des contributions vivantes au débat national sur l’art contemporain. Malgré les limites matérielles et temporelles de l’espace d’un congrès, de nombreuses questions y ont été abordées, des réponses y sont amorcées pour une partie d’entre elles et laissées à l’appréciation du lecteur pour les autres.

 

Inauguration

Inauguration du Congrès par Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes ; Didier Pillon, représentant François Fillon, président du conseil régional des Pays-de-la-Loire et Edouard Landrain, vice-président du conseil général de Loire Atlantique. Intervention de Guy Amsellem, délégué aux arts plastiques (ministère de la culture et de la communication)

 

Des artistes et des professions

  • Introduction de Chantal Cusin-Berche, présidente du Cipac.
  • Communications liminaires de Frédérique Patureau (département des études et de la prospective du Ministère de la Culture et de la Communication) et d’Alain Quemin (sociologue)
  • Table ronde animée par Robert Fleck (critique, directeur de l’Ecole régionale des beaux-arts de Nantes) avec Simon Artignan (artiste, Site Expérimental de Pratiques Artistiques à Rennes), Paul Devautour (artiste, enseignant), Fabrice Hybert (artiste, directeur artistique de Unlimited Responsability), Pierre Leguillon (critique), Ghislain Mollet-Vieville (agent d’art), Maryléne Negro (artiste), Benoît Dubourdieu (avocat, spécialisé en droit social), Antoine Perrot (artiste, président de la Fédération des Réseaux et Associations d’Artistes Plasticiens)

 

Nouvelles pratiques, nouvelles économies de l’art

  • Débat animé par Stephen Wright (revue Parachute, Mouvements) avec Xavier Fourt et Léonore Bonaccini (Bureau d’études), Michel Aubry (artiste), Jan Kopp (artiste), Bernard Blistène (inspecteur général de la création artistique, DAP), Caroline Bourgeois (critique et commissaire indépendante).

 

Quelle économie pour l’art : présentation et synthèse

 

Quelle économie pour l’art : vers de nouveaux réseaux

  • Table ronde n°1 - ” Vers de nouveaux réseaux ” animée par Elvan Zabunyan (critique d’art)
  • Avec Fabrice Lextrait (Ministère de la culture), Xavier Douroux (co-directeur du Consortium à Dijon), Nathalie Ergino (directrice du Musée d’art contemporain de Marseille), Karine Noulette (directrice d’Emmetrop à Bourges), Claude Lévêque (artiste), Cannelle Tanc (artiste, Immanence), Marion Laval-Jeantet (artiste, Art orienté objet).


Quelle économie pour l’art : l’art une affaire privée

  • Table ronde n°2 - ” L’art, une affaire privée ? ” animée par Bernard Zürcher (galeriste, Comité des galeries d’art)
  • Avec Dominique Sagot-Duvauroux (économiste), Jacques Monory (artiste), Daniel Firman (artiste), Gilles Fuchs (collectionneur, président de l’Association pour le développement international de l’art français), Joost Declercq (Fondation de France), Caroline Bourgeois (critique, commissaire), Paula Aisemberg (Maison Rouge, Fondation Antoine de Galbert), Jean-Michel Raingeard (Fédération Française des sociétés d’amis de musées)

 

Quelle économie pour l’art : débat public

 

L’activité artistique comme source de droit : présentation et synthèse

 

Le droit d’auteur : enjeux et perspectives pour les arts plastiques

  • Séance animée par Philippe Régnier (rédacteur en chef du Journal des arts)
  • Avec la participation d’André Lucas (professeur à l’université de Nantes, membre du conseil supérieur de la propriété intellectuelle et artistique), Bernard Edelman (avocat, docteur en droit, chargé de conférences à EHESS), Olivier Brillanceau (directeur de la Société des auteurs des arts visuels et de l’image fixe), Philippe Mairesse (artiste, Accès local), Bruno Astorg (artiste, Union des Photographes Créateurs), Christophe Domino (critique, membre de l’AICA)

 

Les artistes sont-ils les mécènes de l’action culturelle ?

  • Séance animée par Alain Snyers, (artiste, ANDEA)
  • Avec la participation de Gaétan Gosselin (artiste, Conseil des arts et lettres du Québec), Alexandre Périgot (artiste), Gilles Fromonteil (artiste, secrétaire général du Syndicat National des Artistes Plasticiens CGT), Isabelle Bertolotti (CAC40, Musée d’art contemporain de Lyon), Dominique Marchés (DCA, directeur du Domaine de Chamarande)

 

L’activité artistique comme source de droit : débat public

 

L’artiste enseignant, l’artiste médiateur en question

  • Séance animée par Jean-Philippe Vienne (directeur de l’Ecole des Beaux-arts de Dijon, ANDEA) avec Patrick Corillon (artiste), Orlan (artiste), Klaus Rinke (artiste), Pierre-Jean Galdin (Ministère de l’Education nationale), Marie Rouhète (Un moment voulu), Patricia Brignone (AICA, enseignante), Bernard Gerboud (artiste, enseignant), Hélène Mugot (artiste, professeur, CNEEA)

 

 Point de vue international

  • Débat animé par Jérôme Sans (critique, commissaire), avec Hans-Ulrich Obrist (critique), Catherine David (directrice du Centre d’art contemporain Witte de With à Rotterdam), Chris Dercon (directeur du musée Boijmans van Beuningen, Rotterdam), Bart de Baere (directeur du musée d’art contemporain de Gand), Olivier Poivre d’Arvor (directeur de l’Association Française d’Action Artistique, Ministère des affaires étrangères).

 

Adresse à Madame la Ministre de la Culture et de la Communication, par Alain Snyers (artiste, ANDEA)

 

Synthèse des débats, par Jean-Pierre Saez (observatoire des pratiques culturelles de Grenoble)

 

Intervention de Catherine Tasca, Ministre de la Culture et de la Communication.

 

De l’artiste à l’élu

  • Débat animé par Paul Ardenne (critique) avec Eric Corne (artiste, directeur artistique du Plateau à Paris), Catherine Elkar (ANDF, Frac Bretagne), Jean Daviot (artiste), Julien Blaine (artiste), Christophe Girard (adjoint au maire chargé de la culture à la Ville de Paris), Yannick Guin (adjoint au maire de Nantes, chargé de la culture et du patrimoine)

 

L’art contemporain et la question de la censure, communication de Christophe Domino

 

Quelle politique pour les arts plastiques

  • Débat animé par Fabrice Bousteau (rédacteur en chef de Beaux-Arts Magazine) et Emmanuel Latreille (ANDF, directeur du Frac Bourgogne), avec Christophe Girard (Les Verts, adjoint au maire chargé de la culture à la Ville de Paris), Frédérique Dumas et Olivier Mousson (UDF), Henri Weber (Parti Socialiste), Aurélien Rousseau (Parti Communiste)

 

Clôture du congrès

  • Intervention de Guillaume Lanneau (SNAP-CGT)
  • Point de vue de Catherine Ballé (sociologue)
  • Clôture par Chantal Cusin-Berche (présidente du CIPAC)

 

© 2017 Cipac

Fédération des professionnels de l'art contemporain

Mentions légales - Réalisation : Moon Websites - agence web paris