APPEA

Fondée en mai 2008, l’association « APPEA » regroupe les responsables de classes préparatoires publiques partageant une charte commune.

L’APPEA a pour but de contribuer, par tous les moyens jugés nécessaires, à la reconnaissance et à la promotion d’un réseau de classes préparatoires publiques aux écoles supérieures d’art.

Le site web www.appea.fr a été conçu pour offrir une information la plus claire et exhaustive possible sur les écoles appartenant au réseau et permettre à tous les jeunes qui cherchent une orientation artistique de mieux se repérer dans le paysage de l’enseignement supérieur artistique. Ce site a été crée grâce au soutien de la Fondation Culture et Diversité.

Qu’est ce qui caractérise les classes préparatoires publiques membres de l’APPEA ?

Les classes préparatoires accueillent, après le bac, des élèves qui souhaitent se préparer à entrer dans les formations artistiques accessibles uniquement sur concours. Les classes préparatoires publiques appartenant au réseau APPEA préparent plus particulièrement à l’ensemble du réseau des Écoles supérieures d’art sous tutelle du ministère de la culture et de la communication et aux Écoles d’architecture.

Leur orientation pédagogique

Les classes préparatoires aident les jeunes à choisir une orientation appropriée à leurs aptitudes et à leur souhait professionnel, en les confrontant à la culture et à l’art, en leur permettant, tout au long de cette année, d’évaluer leur motivation, leur curiosité et leurs capacités. Les classes préparatoires sont d’abord conçues comme une ouverture sur les différentes pratiques artistiques contemporaines et la manière dont elles s’inscrivent à travers les métiers de la création.

Ainsi, les élèves qui n’ont pas eu, ou peu, de formation artistique pendant leur parcours scolaire se préparent aux différentes épreuves des concours d’entrée des écoles supérieures d’art. Pendant cette année, l’enseignement dispensé est autant pratique que théorique. Il s’accompagne d’un suivi individuel qui permet la constitution d’un dossier personnalisé. 

Par ailleurs, certains étudiants qui, après un premier parcours d’études (diplômante ou pas), veulent changer d’orientation, peuvent intégrer une classe préparatoire de façon à éprouver cette décision. L’année préparatoire leur permet de se confronter à des études artistiques afin d’être en mesure de se présenter à un concours d’entrée ou à une commission d’équivalence pour une entrée en cours de cursus.

Le contenu des études

Chaque école organise son enseignement selon un programme qui lui est propre. De façon générale, les classes préparatoires proposent un enseignement des arts plastiques à la fois pratique, théorique et technique qui s’appuie à la fois sur les disciplines traditionnelles et sur d’autres, plus récentes, liées au traitement de l’image et du son et à l’usage des outils numériques. 

Les apports théoriques sont proposés tout au long de l’année, en étroite relation avec les ateliers pratiques, sous forme de cours d’histoire de l’art, de visites d’expositions, de conférences, de rencontres… L’acquisition des outils analytiques permet à chaque élève de développer un regard et une qualité d’analyse à l’écrit comme à l’oral. La variété des cours et ateliers proposés permet à chaque étudiant de se constituer un corpus diversifié de travaux personnels (dessins, peintures, gravures, livres d’artistes, écrits, photographies, vidéos, travaux sonores…). 

Le cursus se déroule généralement de septembre à avril ou mai de façon à libérer les élèves pendant la période des concours.

Les modes d’évaluation

Ils peuvent varier d’une école à l’autre. Le plus fréquemment, ils associent une forme d’évaluation continue spécifique selon les disciplines (rendus, entretiens, contrôles écrits…) et des bilans collectifs, permettant à l’élève de tester la cohérence et la pertinence de sa production face à un jury d’enseignants, dans des conditions proches de celles des concours.

Les conditions d’admission aux classes préparatoires publiques
Les classes préparatoires sont ouvertes à tous les Baccalauréats (généraux, professionnels, technologiques, avec ou sans option art). Des dérogations exceptionnelles peuvent être accordées au cas par cas pour les non bacheliers (niveau terminale). Les classes préparatoires sont accessibles par le passage devant une commission d’admission composée d’enseignants de l’établissement choisi. Certaines écoles ajoutent une épreuve écrite et/ou plastique (voire les fiches de chaque école).

A quelles écoles préparent les classes préparatoires publiques ?

> Les Écoles Supérieures d’Art :
L’enseignement supérieur artistique en France est délivré par 58 écoles placées sous tutelle pédagogique du Ministère de la culture et de la communication (48 écoles municipales ou territoriales, 7 écoles nationales en régions et 3 écoles nationales parisiennes délivrant un diplôme d’école). Les classes préparatoires préparent aussi aux écoles d’art européennes.

Ces études reposent sur une acquisition progressive par l’étudiant de connaissances fondamentales, théoriques et pratiques, nécessaires à tout travail plastique qui le conduit à la maîtrise d’une démarche plastique singulière.

Le cursus de 3 à 5 années débouche sur des diplômes nationaux communs dans les options art, communication, design :
  • le DNAP, Diplôme National d’Arts Plastiques, à l’issue de l’année 3
  • le DNSEP, Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique, à l’issue de l’année 5
  • le DNAT, Diplôme National d’Arts et Techniques, sanctionne le cycle court dans les options design et communication, en fin d’année 3
L’entrée dans les écoles supérieures d’art se fait sur concours avec le baccalauréat, (niveau baccalauréat sur dérogation). Des commissions d’équivalence sont mises en place afin d’entrer directement dans les années supérieures pour les étudiants ayant déjà suivi un cursus diplômant. 

> Les Écoles Nationales Supérieures d’Architecture :
Elles sont au nombre de 20, sous tutelle du ministère de la Culture et de la Communication, et sont réparties sur tout le territoire français. Elles recrutent les bacheliers sur concours d’entrée qui peut conjuguer un écrit, un entretien ou l’examen du dossier scolaire. Chaque école propose des orientations pédagogiques spécifiques et détermine ses propres modalités d’admission. 
Le cursus de 3 à 8 années d’études ouvre sur des diplômes nationaux :
  • D.E.E.A, Diplôme d’Etudes En Architecture à l’issue de l’année 3
  • D.A, Diplôme d’Architecture, diplôme d’Etat à l’issue de l’année 5
  • Le doctorat d’architecture conférant le grade de docteur à l’issue de l’année 8
L’habilitation de l’architecte diplômé d’État à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom est ouverte aux titulaires d’un Diplôme d’Etat d’Architecture. Cette habilitation est délivrée après une soutenance devant un jury après une année d’étude supplémentaire.
Quel avenir professionnel ?

Des débouchés professionnels diversifiés

Les études dans les écoles supérieures d’art préparent aux activités de la création artistique. A côté des artistes et des créateurs indépendants, un grand nombre de métiers artistiques et culturels a vu le jour dans les secteurs des arts visuels, de la communication, du design et des arts décoratifs, mais aussi dans l’enseignement des arts visuels et les divers métiers de la médiation.

Principaux secteurs professionnels

- Photographie, vidéo et nouveaux médias, cinéma et audiovisuel
- Publicité, arts graphiques, édition, webdesign
- Design, arts décoratifs, mode, métiers d’art
- Architecture d’intérieur, scénographie (exposition, art du spectacle)
- Enseignement
- Médiation culturelle (centres d’art contemporain, musées, galeries, artothèque, associations culturelles…).

Les métiers

- Artiste peintre, sculpteur, photographe
- Artiste vidéo, multimédia, cinéaste, réalisateur
- Dessinateur, infographe, dessinateur de bande dessinée, illustrateur, iconographe
- Photographe de mode ou de publicité
- Designer, concepteur graphique, webdesigner, créateur d’images de synthèse
- Architecte d’intérieur, designer d’espace, scénographe, décorateur de plateau
- Designer industriel, designer d’objets ou de mobilier, designer mode, designer textile…
- Directeur artistique (édition, publicité, agences de communication et d’événementielle)
- Commissaire d’exposition, galeriste, médiateur culturel
- Responsable de production, régisseur, monteur, maquettiste
- Editeur d’art, critique d’art
- Enseignant…

_
Bureau

Président
Emmanuel Hermange, Directeur des Arcades
 
Trésorière
Elske Haller, Directrice de l’Ecole d’art du Grand Angoulême

Secrétaire
Antony Musso, Coordinateur classe préparatoire de l’ENSBA de Lyon

_
Membres du conseil

Lionel Balouin, Directeur de l’Ecole municipale des Beaux-arts de Gennevilliers
Clotilde Boitel, Directrice de l’Ecole d’art du Beauvaisis
Laurent Charbonnier, Directeur de l’Ecole des Beaux-arts de Digne
Frédéric Duprat, Directeur de l’Ecole d’Art de la Communauté d’Agglomération de Bayonne
Samuel Mathieu, Directeur des Beaux-arts de Beaune Côte et sud
Judith Quentel, Vice-Trésorière - Directrice des Beaux-arts de Saint Brieuc
Eric Rabecq, Directeur de l’Ecole d’Art de Belfort
Carole Rivalin, Directrice de l’Ecole municipale d’arts plastiques de Cholet
Jean-Pierre Roda, Vice-Président - Directeur de l’Ecole des Beaux-arts du Genevois (Annemasse)
Philippe Saulle, Vice-Secrétaire - Directeur de l’Ecole des Beaux-arts de Sète
Nathalie Secardin, Directrice de l’EMBAC (Châteauroux)

_
Membres honoraires

Catherine Attard - Christine Célarier - Victoire Dubruel - Estelle Pagès



_
Contact

www.appea.fr
Pour toute demande spécifique, merci de contacter directement l’école concernée

_
Attachée de Presse APPEA

Wilma Odin 
Buro2presse Wilma Odin-Lumetta 
Tél. : 04 26 72 47 24 - 06 83 90 25 64 wilma.odin(at)buro2presse.com

© 2017 Cipac

Fédération des professionnels de l'art contemporain

Mentions légales - Réalisation : Moon Websites - agence web paris